Reprise de création / Le Hollandais Volant


Création Arts de la rue - Tout public - 6 comédiens - 1h45


Présentation

En 1715, la piraterie des Caraïbes atteint son âge d'or. Le Hollandais Volant, capitaine d’un navire et d’un équipage maudit doit trouver l’amour véritable afin de sauver son âme et celle de ses compagnons immortels. Cabrioles, combats, répliques qui font mouche, au milieu d’une histoire où se jouent amitiés, séduction et combats de pouvoir entre les couronnes de France et d’Angleterre. Une comédie d'aventure portée par 6 comédien.nes en quête de leur âme d'enfant.

 

"- Papa, je veux un bateau! Un caprice totalement immature, une exigence extrêmement onéreuse et monumentalement lourde. C'est la faute de la crise sanitaire, sans elle, jamais mes artistes auraient eu le temps de réfléchir à ça!"

Dorian Pillot, metteur en scène à bout

Distribution

Auteur:

Dorian Pillot

 Interprètes:

Caroline Ribot/Titouan Bodin/Quentin Métrop/Victor Bratovick/Dorian Pillot/ Charles Lasry

 Création lumière:

Félicie/Bastien Gérard

Voix off: 

Pierre Bellemare

 





La reprise de création?

 

Comme une exigence d’enfant, le fait de demander un bateau pour jouer aux pirates peut sembler bien puéril et surtout très attendu.

 

Il n’existe pas de terrain de jeu qui ne soit pas pourvu d’une structure qui attise toutes convoitises des enfants du quartier. Savoir qui dominera ce terrain est déterminant pour tous les enfants. Il en va de même pour la scénographie du Hollandais Volant, le public doit ressentir une véritable curiosité et jalousie en observant la structure maîtresse sur laquelle l’équipe déambule. De la même manière, les artistes doivent se sentir libre de leur mouvement et évoluer dans un espace créé pour eux.

Concernant la mise en scène elle-même, bénéficier de différents niveaux de lecture est essentiel. La scénographie se compose de trois niveaux de jeu et de deux agencements possibles.


Le terrain de jeu

Les matières privilégiées sont le bois et la toile de jute. Le bois étant un des trésors de la vallée de la Cance avec ses 5 scieries, il nous semblait primordial de l’utiliser en qualité de matière première. Le bois utilisé est issu d’un prélèvement raisonné à l’échelle locale. La toile de Jute est, là aussi , une matière importante pour ce décor. De par son odeur atypique déjà et de par son utilisation récurrente lors des voyages au 18ème siècle pour y transporter les marchandises. Le mât est, quant à lui, un bois calciné vestige d’un incendie. Le Collectif Parages reste ainsi dans le cadre de ses valeurs fondatrices d’équité et de transition écologique.



Nous soutenir

Devenez mécène du Collectif Parages.

Vous désirez nous aider à rendre ce bateau réel et continuer la route à bord du Hollandais Volant. 

Vous voulez nous aider à trouver le matériel, participer à la création du décor et découvrir son envers? Vous souhaitez en connaitre plus sur la scénographie?

 

C'est simple tu peux faire un don en cliquant ici 

Ou nous contacter sur contact@collectifparages.com